lundi 23 décembre 2013

"Passez de bonnes fêtes", une phrase si anodine...


Bonjour !

J'arrive avec un billet un peu spécial mais qui me tient à cœur, parce que d'une part, j'ai un rapport à Noël plutôt particulier et d'autre part, grâce (ou à cause) de ce rapport particulier, j'ai une vision des choses un peu différente, qui interpelle souvent et j'avais envie de partager cela avec vous !

Il n'y aura donc pas de vernis, de bout d'ongle, ni de doigt ici aujourd'hui.


Ce qui m'a poussé à vous écrire ce billet, c'est un événement qui a eu lieu cette semaine. J'étais dans un centre de santé pour voir le médecin (très pratique ces centres !) et j'attendais pour payer avec la secrétaire. C'est une femme que j'aime bien, je peux pas dire vraiment pourquoi... J'imagine que j'ai croisé un jour dans son regard quelque chose qui m'a plu, de l'humanité et de la joie de vivre certainement, mais pas que... Je ne sais pas quoi... Dans une chanson de Goldman, il y a cette phrase "Elle a comme une petite douleur dans le regard, cette ombre qui rend les gens fréquentable...". c'est peut être ça que j'avais vu dans ces yeux...


Toujours est -il que le patient d'avant moi part en disant, "Passez de bonnes fêtes de fin d'année !". La secrétaire lui répond et mon tour arrive ; dans ses yeux, je vois un peu de larmes, discrètes mais là quand même... Elle me dit "Il me souhaite de bonnes fêtes mais elles ne seront pas bonnes, il ne se rend pas compte...". Je la regarde, j'avais de la peine du coup et quelques discrètes larmes dans mes yeux aussi sont apparues, parce que je comprend que très bien cet état d'esprit. On discute un peu, je ne lui demande pas, bien sur, quel est cet événement qui lui rend ce moment si difficile, nous avons parlé très brièvement et en toute pudeur. Je lui ai dit que pour moi aussi les fêtes c'était en peu ça et ce depuis mes onze ans, je lui ai dit que je comprenais sa douleur, que ce serait difficile et qu'il faut tenter d’anesthésier son cœur, le temps que le temps passe ; j'ai ajouté que l'année prochaine, ce serait surement encore difficile mais un peu moins que maintenant, je lui ai dit également que d'autres souvenirs se grefferont mais qu'on oublie pas. Et je lui ai promis, qu'elle s’habituerait à tout ça et qu'après ça ferait moins mal. Lorsque nous avons fini mon paiement et cette courte discussion, elle m'a dit "Passez de bonnes fêtes !" avec toute la gentillesse du monde, j'ai senti un remerciement à mes paroles dans cette courte phrase et je lui ai répondu, "Je ne vous souhaite pas de belles fêtes mais que ce moment passe vite et se passe du mieux possible et je vous dis à l'année prochaine".

Je suis partie le cœur serré...


Alors pourquoi je vous raconte ça ? Parce que moi, vis à vis de ma vie, de ce que j'ai vécu, j'ai l'habitude de penser à ce genre de choses à Noël, je sais que tout le monde n'est pas heureux, je sais même que Noël est un moment destructeur parfois, c'est un incroyable exhausteur de sentiments, si on est heureux et content, on l'est encore plus à Noël, si on est triste, malheureux et seul, on l'est d'autant plus à Noël ! Voilà, où je veux en venir, on vit dans une société qui nous propose des œillères à tout bout de champs et nous les mettons bien volontiers, qui nous en blâmerait, pas moi c'est certain. Ceci dis aujourd'hui, j'avais envie de parler de tout ceux qui sont malheureux à Noël et qui le sont bien plus que le reste de l'année. Juste pour qu'on y pense, simplement y penser et en être conscient. Simplement réaliser qu'un simple "Passez de bonne fêtes !" peut faire plus de peine que de joie selon comment c'est accueilli, selon le vécu de la personne. Autours de nous, il y a surement des gens qui vivent mal Noël, parce qu'ils ont perdu quelqu'un, un emploi, leur maison, qu'ils n'ont plus assez d'argent pour vivre normalement ou se chauffer... Juste penser un peu à la tristesse que d'autres peuvent ressentir parce que dans la joie on oublie des fois de penser à ses choses là. Le but, n'est pas casser cette magie, cette joie de Noël, mais aussi de pouvoir se rendre compte de la chance qu'on a. Parfois, on se gâche la vie parce qu'il faut faire un beau repas de Noël, alors qu'une purée et un bon poulet suffisent en réalité, l'important ce n'est pas l'argent, ou encore parce que untel n'est pas avec nous le soir de Noël, unetelle ne peut pas se libérer de son emploi ou ne peut pas faire le trajet... Mais, que serait Noël si cette personne n'était pas là, parce qu'elle n'est plus là pour toujours. Je pense dans ce cas, qu'on relavise cette présence au repas de Noël, je pense que tout le monde préfèrera qu'une personne ne puisse pas venir au repas de famille pour un empêchement lambda et pas parce qu'elle n'existe plus... C'est évident, tout le monde penserai comme ça. En tout cas, je crois... C'est bien aussi de relativiser cette présence comme ça...


Alors je ne suis pas là, pour faire les rabats joies, non non non. Je suis là et je vous raconte tout ça juste parce que je pense à ces choses là régulièrement et notamment pendant les fêtes et ça ne me gâche pas la vie, au contraire... J'ai été contente d'avoir trouvé les mots pour cette femme, et je me dis que j'ai de la chance aussi. Penser à ces choses là, me permet de me sentir bien parce qu'en faisant ça, je respecte toutes ces familles qui souffrent, ces personnes seules, tous ceux que Noël abime ! Et j'avais envie de vous faire partager cet état d’esprit sans rallier quiconque à ma cause, simplement partager.


J'ai passé une année compliquée causé notamment par un décès, un homme important à mes yeux, aujourd'hui je dédie mon billet à sa famille qui va devoir affronter ce moment avec courage. Je le dédie aussi à cette femme que j'ai croisé au centre de santé et à tous ceux qui souffrent de ces fêtes !  J'y met tout mon amour !

Voilà donc pour ce billet particulier. J'espère ne pas vous avoir ennuyé, ni dérangé. Écrire sur ce sujet avait beaucoup d'importance pour moi. Et je vous remercie de m 'avoir lu !


Je vous embrasse et on se retrouve demain avec un billet plus classique et bien plus futile et joyeux !





(Toutes les photos de ce billet sont libre de droit et viennent de http://www.publicdomainpictures.net/)

14 commentaires:

  1. C'est un très joli billet que tu as écrit... C'est vrai qu'on ne pense pas toujours aux personnes pour qui les fêtes ont un goût de tristesse sauf quand c'est aussi notre cas... Je compatis de tout coeur et je joins mes pensées aux tiennes ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup So, ton message me touche !

      De gros bisous !

      Supprimer
  2. Je fais partie des gens que Noël rend heureux donc je ne peux pas trop m'identifier à ce que tu ressens. J'ai juste un pincement au coeur de me dire que ce sera encore un Noël que ma maman ne verra pas. Et je suis triste car comme rémy travaille, je ne pourrais pas voir ma famille pour Noël. Ca me rend triste de savoir que ça les rend triste en fait. Mais je sais qu'ils s'amuseront bien quand même, et moi aussi !
    Malgré tout, j'espère que tu passeras de bonnes fêtes! ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je te comprend pour ta maman ! <3 Et puis c'est normal que tu sois triste que ta famille soit déçue, malheureusement, la vie fait que dès fois on peut pas être ensemble quand on le veux et le prochain Noël où vous vous retrouverez, vous en profiterez d'autant plus !!
      Pour ma part, je ne suis pas particulièrement triste mais c'est vrai que j'aborde toujours Noël avec retenue. Cette année mes pensés vont un peu plus dans ce sens, mais ça ira, parce que je peux en parler et que je suis bien entourée :-). Je mise sur une excellente année 2014 ! :-D

      De gros gros bisous pour toi !

      Supprimer
  3. Tu te doutes sûrement que cet article résonne en moi :-)

    J'aime bien ce que tu lui as dit, je te souhaite la même chose et j'y mets une bonne dose de chaudoudoux avec!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je me doutes ! <3

      Moi aussi je te câline et je penserai à toi ! <3 Tout ce que je lui ai dit, t'es destiné aussi !

      De gros gros bisous ma belle !

      Supprimer
  4. Ce que tu as dit était parfait. <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 (Oui, je ne sais pas quoi dire, mais les émotions sont là)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle !
      Des fois, y'a pas besoin de mot !! <3<3

      Des bisous

      Supprimer
  5. C'est toujours un plaisir de lire tes articles (quels qu'ils soient) et je suis persuadée que bien que ça n'ai pas parlé d'ongles ça n'a ennuyé personne, bien au contraire ! Je comprends tout à fait ce que tu dis, Noël démultiplie nos émotions de telle sorte qu'en fonction de l'état émotionnel dans lequel on se trouve, on peut se retrouver extrêmement heureux comme extrêmement triste. Cette année je fête noël dans la plus grande simplicité, un repas simple, presque aucuns cadeaux (c'est la crise pour tout le monde je crois), mais je le fête avec mes parents, ma petite sœur et mon conjoint. Et je pense que tant que je pourrais avoir ces personnes auprès de moi, je n'ai besoin de rien d'autre. Je comprends la douleur de certains, la douleur de ces personnes qui ne peuvent pas fêter noël avec les personnes qu'ils aiment. C'est donc avec toi et avec plaisir que toutes mes pensées les plus douces vont et iront à ces personnes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci pour ton gentil commentaire ! Ça me touche beaucoup beaucoup ! :-)
      Profites bien de ta famille, c'est vrai que c'est l'essentiel ! <3<3

      De gros gros bisous !

      Supprimer
  6. Magalie j'ai lu ta lettre et je te comprends car je te connais bien et je connais ta vie et je suis de tout coeur avec toi.
    Je t'aime très fort et je te fais un énorme bisou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh Martine, que ça me fait plaisir que tu passes ici me lire !!
      Moi aussi je t'aime fort et je t'embrasse,
      Merci pour ton gentil commentaire ! <3

      Supprimer
  7. passe de bonne fêtes ma belle
    bisous lilou

    RépondreSupprimer